Résultats de votre recherche :

Manifestations

L'uranium sous forme appauvrie

OBJECTIF DE LA JOURNÉE

Que ce soit pendant la guerre du Golfe il y a dix ans ou pendant l’intervention de l’OTAN en Serbie durant la guerre du Kosovo, les militaires américains utilisèrent des obus flèches dont la pointe en uranium, sous forme appauvrie en isotope 235, leur a permis d’acquérir rapidement une supériorité sur les troupes ennemies. Plus tard, les Américains décrivirent une pathologie parmi les vétérans du golfe que certains très rapidement attribuèrent au seul uranium. Enfin, après la guerre du Kosovo, certains médias français, émus par l’apparition de leucémies parmi les soldats français, attribuèrent de nouveau à l’uranium l’origine de ces pathologies. Malgré les réponses, éclairées par plus de 50 ans d’expériences, les experts continuent d’avoir beaucoup de mal, pour expliquer à ces médias et au public sensibilisé, le rôle réel de l’uranium dans l’origine de ces pathologies.

Vue de la salle pendant la table-ronde Présentation de la journée G. Kalifa (Président de la SFRP), H. Métivier (SFRP)

Cette journée, organisée par la SFRP, avec le concours du Service de Santé des Armées, le Service de Protection Radiologique des Armées et l’IPSN se veut une journée d’information "à froid" pour informer largement les membres de notre association et le public en général, de la toxicité réelle de l’uranium, et de son devenir tant chez l’homme que dans l’environnement, des risques encourus lors de l’utilisation d’uranium sous forme appauvrie et des conséquences éventuelles de sa dispersion après un conflit, comment est gérée la protection des travailleurs qu’ils soient civils et militaires et quelle est la situation réelle des militaires français engagés dans ces conflits. L’actualité ayant mis en avant l’apparition de leucémies, il est demandé à des experts reconnus sur le plan international d’apporter leurs lumières sur la genèse de cette maladie. Cette journée fait partie des actions concrètes de la SFRP pour participer à cet effort national de transparence, sur tous les aspects du risque radiologique.