Résultats de votre recherche :

Renforcer

Renforcer

la collaboration
internationale

Rassembler

Rassembler

les professionnels
de la Radioprotection

Favoriser

Favoriser

les échanges
d'informations

Rassembler

Rassembler

les professionnels
de la Radioprotection

les réunions de la SFRP/Sud-Est et de la section Environnement de la SFRP, de juin 1988 à juin 2004

Le Club Histoire de la SFRP m’a suggéré d’écrire ces quelques mots car j’ai conservé une documentation sur la Section Environnement. J’ai été associé concrètement à la création de cette section dès 1991. Depuis j’y exerce, à des titres divers, une activité régulière.

Regarder le passé et conserver l’histoire sont des outils de la compréhension du présent.

Le Groupe Sud-Est de la SFRP était le seul groupe régional.

Nous savons, grâce aux informations de René Coulon que cette idée des « noyaux d’activité » en province date de 1971. Ce n’est qu’en 1978 qu’une section régionale de la SFRP dans le Sud-Est est créée avec Jacques Chalabreysse. Cette situation dure jusqu’en 1981. Mais après un différent avec le SCPRI, des problèmes de réunions, de budget, de publications…, une crise s’installe jusqu’en 1985 où ce groupe n’a plus de président.

Mais une nouvelle équipe et un nouveau président, le professeur Paulin, donne à ce groupe un nouveau départ. Il demande au conseil d’administration de la SFRP un soutien clair et une plus grande liberté d’action. Cela sera accordé avec une certaine autonomie financière en 1987.

A partir de là le groupe fonctionne et tient chaque année son propre congrès.

De 1986 à 1990, la SFRP/Sud-Est est présidée par le professeur Raymond Paulin (faculté de médecine de Marseille). Elle a 16 correspondants locaux et organise une assemblée générale le 23 juin 1988. Entre cette date et le 8 juin 1990, elle tiendra 7 réunions de bureau et deux visites à la « DCAN » de Toulon et à la centrale de Creys-Malville.

On retiendra de cette période l’organisation d’un colloque à la faculté de médecine de Marseille le 23 juin 1988 sur l’impact de Tchernobyl dans le Sud-Est de la France. C’est à cette occasion que des communications traiteront par exemple des retombées radioactive atmosphérique, de l’accident sur le site de Cadarache, de Marcoule, sur la région de Monaco, du bassin du Var, dans la plaine orientale Corse et le littoral méditerranéen français. (De manière publique, le résumé en atteste, il est indiqué, par exemple, que dans le bassin du Var, l’activité surfacique des sols en 137 Cs peut atteindre des dizaines de K.Bq/m²).

Le groupe Sud-Est organise des journées de l’uranium les 11 – 12 – 13 octobre 1988.

Le groupe organise aussi à Marcoule les 7 – 8 mars 1990 une réunion sur l’ergonomie et la protection.

En 1989, un colloque se tient à Avignon sur « l’organisation des secours dans le Sud-Est de la France ».

Le 26 juin 1990, le groupe Sud-Est se réunit à Pierrelatte et élit un nouveau bureau :

Président : M. De Choudens Henri

Vice-Président : Mme Archimbaud, Mrs Frossard et Artus

Trésorier : M. Chapelet

Secrétaire : M. Auboin

Secrétaire adjoint : M. Conti

Secrétaire honoraire : M. Marchand

Le 9 octobre 1990, le groupe se réunit à Marseille et visite le centre inter-régional des mouvements d’énergie à EDF. Des correspondants locaux sont désignés : Mme Kolodie, Mrs Tardy et De Tassigny.

Une rencontre est prévue avec Mrs Uzzan et Lafuma pour discuter du prochain congrès qui pourrait traiter des déchets.

Une discussion s’engage sur la modification des statuts, en particulier à propos des recettes « utilisées pour les dépenses de fonctionnement du groupe… », « l’excédent, s’il y en a, sera réservé à la maison-mère ».

Dans le cadre des journées médecine-Méditerranée à Marseille, la SFRP/S.E patronne une séance sur le nucléaire et la santé (Paulin, Artus et Tardy). Jean-Claude Artus parle de la création d’un diplôme universitaire à Montpellier sur « risque nucléaire et santé ».

Le budget du groupe a un solde positif de 57 341,53 F.

Le 8 janvier 1991, le centre de formation du CNRS à Luminy (Marseille) accueille le groupe par la présence de M. Rogelet chargé de la sécurité de tous les laboratoires du CNRS de la région.

Le groupe prépare le colloque d’Avignon pour les 9, 10 et 11 décembre 1991 au Palais des Papes dont le titre sera « Les problèmes de déchets industriels dans le Sud-Est ». (Le collectif de travail pour ce colloque est constitué par Mme Archambaud, Mrs Rogelet, Conti, et Paulin). Il se réunira le 18 février, le 29 mars et le 17 mai 1991.

L’activité du groupe est importante et 31 correspondants locaux figurent dans l’organigramme. Ils, (elles) viennent du CEA (Cadarache, Pierrelatte, Miramas, Lodève, Grenoble), de la COGEMA, d’EDF, (Cruas, Tricastin, Saint-Alban, Équipement de Marseille), de l’hôpital d’Avignon, de Grenoble, du CNRS de Lyon, d’Antibes, de la base de Toulon… Il y a là des ingénieurs, chercheurs, enseignants et docteurs.

La visite est consacrée au centre d’immunologie.

Citons les noms : Archimbaud, Rogelet, Cuisenier, Chalabreysse, Sauges, Payen, Védrine, Pampelone, cachot, Sanson, Monin, Fatome, Vinot, Bettancourt, Gaulon, Rinaldi, Viver, Kolodie, Tardy, De Tassigny, Benoît

Le 26 mars 1991, le groupe se réunit au CHU de Grenoble. Le professeur Vrousos présente les activités du service de radiothérapie. (Il faut se souvenir de l’existence de l’Institut des Radio-isotopes de Grenoble dans ce même lieu qui était dirigé par le professeur Rinaldi).

Le congrès de l’IRPA de Montréal pour 1992 et l’assemblée générale SFRP de Lyon du 11 juin 1991 sont à l’ordre du jour.

Le 5 juin 1991, Le groupe se réunit à nouveau à Grenoble au Centre d’Études Nucléaires. Mme Descours, chef du SPR, fait visiter les laboratoires d’instrumentation médicale, de dosimétrie et de surveillance de l’environnement.

Par l’intermédiaire de Mme Chalabreysse, responsable de la SFEN/Sud-Est. il est proposé par M. de Choudens que les deux associations agissent de concert.

Le bureau et les correspondants locaux se réunissent à Grenoble le 16 octobre 1991 pour préparer l’assemblée générale du 23 octobre au même endroit. Le point est fait sur le colloque d’Avignon et les difficultés d’obtenir les textes ! (Déjà !).

Le colloque d’Avignon sur « les problèmes des déchets industriels dans le Sud-Est » s’est réuni les 11-12 décembre 1991 avec 155 participants.

Des actes sont édités à 300 exemplaires (au prix de 200 F) et disponibles au CNPE de Creys-Malville, auprès de Robert Conti.

Il y a eu cinq sessions :

* Politique en matière de déchets.

* Aspects réglementaires.

* Production de déchets.

* Collecte, traitement et stockage des déchets d angereux.

* Collecte, traitement et stockage des déchets radioactifs.

On aura le bilan exact de ce colloque à la réunion du 28 juin 1992 à Grenoble. Il y avait 48 % de participants CEA et 12% d’EDF. (Les recettes sont de 200 000 F, les dépenses de 90 000 F, le solde positif s’avèrera être exactement de 95 938,61 F).

Entre temps, à Paris, s’est tenue le 16 décembre 1991 une importante réunion du conseil d’administration de la SFRP (voir le texte de l’assemblée générale du 30 juin 1992). C’est officiellement à cette assemblée générale que M. Stricker propose une section « environnement » nationale. Voir l’article de D. Blanc et P. Ballereau « les manifestations scientifiques et techniques organisées par la SFRP » - Radioprotection- vol. 39 – n° 3 – p. 403-411 – 2004.

Il ressort de cette réunion que la SFRP appuie son organisation sur des sections à vocation scientifique. Elles comprennent les techniques de protection, la santé et l’environnement. Le rôle et l’organisation de ces sections sont définis : « dans cette nouvelle structure… le groupe Sud-Est sera transformé en section environnement à caractère national ».

Cette question est discutée au groupe Sud-Est Grenoble, le 30 mars 1992, où l’on parle aussi du séminaire de Fribourg (Suisse) sur l’impact des installations nucléaires sur l’environnement des 15 au 18 septembre 1992.

C’est le 2 juillet 1992, au CHU de Grenoble que la SFRP/S.E. devient une « section technique environnement » - (40 000 F sont versés à la SFRP/Paris).

A l’unanimité un nouveau bureau est élu :

Président : Philippe Picat

Président honoraire : de Choudens

Membres : Archimbaud, Chapelet, Rogelet, Conti, Tardy, Artus.

Le 19 octobre 1992, la section se réunit à Grenoble (hôpital Michaillon), écoute un exposé de M. Chanteur (directeur adjoint du SCPRI) sur « la radioactivité au quotidien », élit M. Foulquier Luc comme secrétaire. Elle rédige un projet de règlement intérieur. Ce projet sera approuvé par le conseil d’administration de la SFRP le 3 mars 1993.

La section est nationale et ne concerne donc pas que les adhérents du Sud-Est.

M. Picat fera une lettre à M. Uzzan faisant suite au conseil d’administration du 12 mai 1993 pour faire l’état de la situation et lui donner la liste des membres du bureau de la section technique.

L’assemblée générale de la section environnement se tient à la centrale de Creys-Malville le 22 juin 1993.

La composition du bureau est précisée :

Président : Ph. Picat

Vice-président : Tardy

Trésorier : Chapelet

Secrétaire : Foulquier

Secrétaire Adjoint : Conti

L. Foulquier fait un exposé sur « les études effectuées à l’IPSN-SERE (Service d’Études et de Recherche sur l’Environnement), dont Ph. Picat est le chef, sur le site de la centrale de Creys-Malville.

Treize chargés de mission sont désignés : Le Corre, Healy, Artus, Archimbaud, Kolodie, Voutay, pinel, Klein, Baur, Conti, Levrard, Georges, De Tassigny.

Le 23 novembre 1993, l’assemblée générale se tient sur le site de l’Aube (ANDRA). Elle travaille sur la préparation d’une journée d’étude relative à un radioélément. Le choix se porte sur le cobalt.

Cette journée se tient sur le Centre de Cadarache, le 7septembre 1994, sur le thème « les isotopes radioactifs du cobalt dans l’environnement ». Il y avait 74 participants. La présentation sera faite par A. Sugier. Les exposés porteront sur :

* Le cobalt : professeur Leroy – CNRS

* Les utilisations industrielles et médicales des isotopes radioactifs du cobalt : M. Bruneau – CIREA

* Les rejets de radiocobalt des centrales nucléaires et des unités de retraitement françaises : M. Bourcier – EDF

* Transfert du cobalt en milieu terrestre : C. Colle – IPSN/SERE

* Transfert du cobalt dans les écosystèmes d’eau douce : A. Lambrechts – IPSN/SERE

* Transfert du cobalt en milieu marin : P. Germain – IPSN/SERE

* Conséquences sanitaires imputables aux rejets du radiocobalt et à l’utilisation des sources de Cobalt : Dr J. Piechowski – DGS

Cette journée a donné lieu à l’édition de la première brochure par radioélément dont le titre est « les isotopes radioactifs du cobalt dans l’environnement ».

Il y aura plus tard les journées sur le tritium (journée du 19 octobre 1999) et le carbone (journée du 18 avril 2002)

Voici de manière chronologique les dates de réunion de la « section environnement » avec quelques événements essentiels.

23 février 1994 : réunion à Cadarache

Candidature de A. Croisant et M. H. Cauquil de la COGEMA/Marcoule comme chargé de mission.

Organisation de la journée Cobalt. Annulation du compte bancaire spécifique de la section.

9 juin 1994 : réunion à Montpellier dans le service de médecine nucléaire du professeur Artus.

24 septembre 1994 : Réunion à Orsay dans le laboratoire de métrologie de l’environnement de l’IPSN dirigé par D. Calmet. Les débats portent sur l’élargissement de la section, le lien avec les C.L.I., l’ouverture aux autorités et les liens entre expertise et société.

M. Uzzan présente les objectifs de la SFRP. M. Foulquier présente le schéma d’aménagement et de gestion des eaux (S.A.G.E.).

( C.L.I. : Commission Locale d’Information )

24 février 1995 à la Fondation Curie à Paris.

C’est ce jour-là qu’est venue l’idée d’éditer des plaquettes par radionucléides.

15 juin 1995 à Octeville au Laboratoire de Radioécologie Marine de l’IPSN.

M. André Le Corre est proposé comme président pour remplacer Ph. Picat.

6 octobre 1995 à la Centrale de Chinon. Le bureau est renouvelé :

Président : A. Le Corre

Vice Président : A. Boudou (Laboratoire d’Écotoxicologie de Bordeaux)

Secrétaire : R. Conti

Secrétaire Adjoint : Ph. Picat

Trésorier : Chapelet

Trésorier Adjoint : H. Kolodie

Communication : L. Foulquier

9 janvier 1996 à Saint Denis – EDF.

Il est commandé 4150 plaquettes sur le cobalt. On prépare le congrès IRPA de Vienne.

radionucléides à traiter dans une journée pourraient être l’iode, le plutonium, le tritium ? D’autres journées pourraient porter sur : l’information du public et l’environnement, la modélisation au service de l’environnement, l’histoire d’un site nucléaire (exemple Le Bugey).

2 avril 1996à la COGEMA/Marcoule.

20 juin 1996 au CHU de Grenoble.

M. Chapelet part à la retraite, il est remplacé par J. Cl. Caries (CEA – Cadarache). On visite le Service de Radiothérapie sous la conduite de Mme le Docteur Kolodié.

13 novembre 1996 – Réunion au CEMAGREF à Lyon.

C’est M. Souchon qui accueille la section. On prépare la journée sur « la modélisation au service de l’environnement » qui devrait se tenir à Lyon en 1997. De même pour le congrès d’Avignon de la SFRP des 18-20 juin 1997.

Mardi 4 février 1997 – Journée sur la modélisation au centre de congrès « l’ Espace Tête d’Or » à Lyon Villeurbanne.

Il y a eu 80 participants (1200 F l’inscription). La journée est animée par Mr De Marsily (université Paris VI). Avec des exposés sur :

* La modélisation dans l’environnement : ses enjeux – M . Chiles (BRGM)

* Les différents niveaux de modélisation – J. M. Quinault (IPRN)

* La modélisation en milieu marin – J. C. Salomon (EDF)

* La modélisation dans l’atmosphère – M. Gland (EDF)

* La modélisation en milieu continental – Ph. Renaud (IPSN)

* La modélisation associée au stockage des déchets – M. Horeebeke (ANDRA)

11 mars 1997 – Réunion à EDF (DSRE) à Saint Denis

M. Eric Tinquette (CEA) remplace M. Pinel comme chargé de mission. C’est un spécialiste du droit de l’environnement.

On prépare une réunion à Fribourg (Suisse) et une journée sur la radioactivité naturelle..

2-3 juin 1997 – La section se réunit en Suisse à Fribourg, à l’Office Fédéral de la Santé Publique sous la conduire du professeur Murith.

Il est convenu que, pour le congrès d’Avignon, L. Foulquier classera les posters en quatre catégories : environnement, accidents, évolution d’accidents, médical.

Un calendrier est établi pour le travail de la section jusqu’à fin 1998.

Une modification des statuts de la section est proposée avec un bureau réduit à 4 membres élus pour deux ans, renouvelable.

La journée se termine par la visite des installations de la section de surveillance de radioactivité en Suisse.

3 octobre 1997, un texte présente la Section Environnement et le conseil d’administration de la SFRP, adopte le règlement intérieur de la section (textes en pièces jointes).

28 octobre 1997 à Chalon sur Saône.

Le directeur, M. Richeux, du centre d’ expérimentation et de validation des techniques d’intervention sur les chaudières nucléaires à eau pressurisée (CETIC) nous accueille.

Le bureau est modifié à l’unanimité de la manière suivante :

- Président : M. Josselin Levrard (COGEMA Marcoule)

- Vice Président : M. Robert Conti (EDF - mission RNR)

- Secrétaire : M. Joël Chardin (COGEMA Marcoule)

- Secrétaire Adjointe : Mme Marie-Hélène Cauquil (COGEMA Marcoule)

Mme Michèle Archimbaud qui part en retraite est remplacée par Fabienne Ivaldi (INSTN – Marcoule)

La journée sur la radioactivité naturelle à Poitiers se prépare.

Régulièrement la section organise un tour de table des informations. Cette pratique est riche d’enseignements et de renseignements.

février 1998 – Réunion à la COGEMA La Hague

Mr Ph. Hartman (EDF) prend la responsabilité de la mission « revue » avec L. Foulquier comme suppléant. Une plaquette de présentation de la section est discutée. L. Foulquier fait le point des journées à venir de Poitiers.

remarque qu’il y a peu de « jeunes » dans la section et qu’un travail de renouvellement est à entreprendre.

M. Serge Le Bar et M. Gourlet font visiter les ateliers de maintenance et d’entretien des châteaux (AMEC 1 et 2).

17-18 mars 1998 – Journées de Poitiers sur les irradiations d’origine naturelle en France avec 142 inscriptions (7 000 plaquettes ont été réalisées).

12 mai 1998 à Montbéliard

président de la SFRP, M. J. Lochard participe à la réunion. On discute de la préparation du colloque SFRP de La Rochelle des 9-10 juin 1998 et de celui d’Angers des 2-4 juin 1999.

Le groupe de travail pour préparer la journée 3H du 19 octobre 1999 est constitué.

M. D. Klein fait visiter plusieurs laboratoires de l’université de Franche Comté implantés sur le site de Montbéliard : le centre de transfert industriel en traitement de surface, le laboratoire de métrologie des interfaces techniques et l’institut des sciences et techniques de l’environnement.

13 octobre 1998 à Jouac

Les informations sur les journées SFRP d’Angers (2-4 juin 1999) sont données.

On prévoit une journée de la Section avec l’association belge de radioprotection. Le programme de la journée tritium est élaboré.

L’après-midi est consacré à la visite de la Société des Mines de Jouac, dernière mine d’uranium française exploitée par la COGEMA et dont la fermeture est programmée pour 2001.

26 janvier 1999 à Marcoule

La discussion porte sur la journée prévue à Bruxelles avec l’association belge de radioprotection.

M. E. Linquette (droit de l’environnement) est remplacé par Mme Marie-Claude Bohler (EDF).

La visite est consacrée à l’usine CENTRACO qui s’occupe de la fusion des déchets solides de faible activité, elle est conduite par le directeur de l’établissement, M. Sire.

18 mai 1999 – Réunion à EURODIF (enrichissement de l’uranium par diffusion gazeuse).

Il s’agit de finir de préparer les journées d’Angers, la journée de Bruxelles et la journée 3H.

13-14 septembre 1999 – La journée se tient à St Martin de Vésubie (06) dans le massif du Mercantour.

M. Jean-Claude Barescut. (IPSN) est invité avec Mrs Gariel et Calmon, également de l’IPSN.

La Section est accueillie par M. Blanc, secrétaire général de la mairie.

Il y a eu trois exposés :

- Le parc du Mercantour et les conséquences de Tchernobyl

M. Andrieu, directeur adjoint du parc

- Les effets de ruissellement sur la répartition des dépôts dans le Mercantour

M. Louvat – IPSN

- La radioactivité des champignons et des baies dans le massif du Boreon

M. Calmon – IPSN

La réunion a été suivie d’une excursion dans le parc.

Le prochain congrès ECORAD 2001 en septembre 2001 à Aix en Provence est annoncé.

M. Ph. Hartmann (EDF) est président de la section avec R. Conti comme secrétaire.

19 octobre 1999 – Journée « Tritium » à Paris, à l’Union Internationale des Chemins de Fer ». Le programme de la journée est le suivant :

* Présentation de la journée

Ph Hartman (EDF) - Président de la Section Environnement

H. Métivier (IPSN) - Président de la journée

* Aspects généraux liés au tritium

R. Paulin – Professeur honoraire à la Faculté de Médecine de Marseille

* Origines et production

Le tritium d’origine naturelle – D. Louvat (IPSN)

Le tritium d’origine artificielle – J. F. Sornein (CEA), J. Cortella (CEA), C. Andrieu (EDF), M.L. Fitamant (COGEMA)

* Techniques et Mesure– M. Fournier (IPSN)

* Le tritium dans l’environnement

Le Milieu Marin – P. Bailly du Bois (IPSN)

Le milieu continental – B. Descamps (IPSN)

Quelques études de cas – F. Lévy (COGEMA), B. Descamps (IPSN)

* La gestion et le stockage des déchets tritiés – F. Pineau (ANDRA)

* Impacts dosimétriques et sanitaire

Métabolisme et effets biologiques – A. Flüry-Hérard (CEA)

Dosimétrie des travailleurs, cas du tritium – B. Quesne (COGEMA)

Impact dosimétrique sur le public – T. Bourcier (EDF)

5 novembre 1999 – Réunion conjointe à Bruxelles de la section environnement SFRP et de l’association belge de radioprotection

Le thème était la « gestion d’une situation de crise après une contamination radioactive à grande échelle ». L’ensemble des travaux sera publié dans les annales de l’association belge de radioprotection – vol. 24 – n° 14 – 297 p. – 1er trimestre 2000.

25 janvier 2000 au service de radioprotection d’EDF, à Paris.

La section compte 20 membres et le bureau est modifié :

- Président : Philippe Hartman EDF

- Vice Président : Didier Klein Professeur

- Secrétaire : Thierry Schneider CEPN

- Secrétaire adjoint : Pierre-Yves Hemidy EDF

Avec les chargés de mission :

- Communication : Luc Foulquier IPSN Cadarache

- Revue : Jean Christophe Garriel IPSN Cadarache

suppléant : Henri Maubert IPSN Cadarache

- Enseignement et Formation : Fabienne Ivaldi INSTN Marcoule

- Réunions scientifiques : Philippe Calmon IPSN Cadarache

- Droit de l’environnement : Hélène Kolodié CHU Grenoble

- Hôpitaux et laboratoires : Marie Hélène Périsco COGEMA Marcoule

suppléant : Pierre Yves Hémidy EDF Paris

- Amont cycle du combustible : Alain Croissant COGEMA Marcoule

- Réacteurs : Thierry Bourcier EDF Paris

- Transports Nucléaires : Nicole Dellero TRANSNUCLAIRE Paris

suppléant : Joël Chardin COGEMA Marcoule

- Aval du cycle du combustible : Françoise Lévy COGEMA Marcoule

suppléant : Marc Lahfid COGEMA Marcoule

- Déchets radioactifs : Michel Nessin ANDRA La Hague

- Conseiller : Jean Claude Barescut IPSN Fontenay aux Roses

La journée 3H a eu un vif succès avec 175 participant(e)s. Des textes seront publiés dans la revue Radioprotection ainsi qu’une plaquette comme pour le cobalt.

L. Foulquier informe qu’il va travailler à l’histoire de la radioécologie au « Club Histoire ».

Une journée se prépare avec la Section Protection Technique sur la caractérisation des déchets.

21-22 juin 2000 – Journées de Montbéliard sur « la gestion des sources radioactives en milieu industriel, médical et universitaire » (voir détails).

Elles sont organisées par la Section Environnement et la Section de Protection Technique. Il y aura 120 personnes d’horizons très divers.

On prépare des journées sur les déchets radioactifs, ainsi qu’une journée sur le carbone 14.

J.Cl.Barescut fait le point des discussions actuelles au niveau international concernant la protection de l’environnement. Elles montrent une tendance à « évaluer les impacts sur l’environnement en dehors de toute exposition de l’homme ».

3 octobre 2000 au centre de Valduc – Mr Beaubron, adjoint au directeur du centre, reçoit la Section en présence de C. Thézée.

Jean-Michel Marc de l’ANDRA rejoint la section. Jacque Lombard fait le compte rendu du congrès IRPA 10 à Hiroshima, qui s’est tenu en mai 2000 avec plus de 1 000 participant(e)s, dont 79 français.

Le troisième congrès SFRP national se tiendra à Paris en 2001.

7 décembre 2000 à la rue de Messine – EDF Paris.

A l’ordre du jour le congrès de Tours de la SFRP (il se tiendra du 18 au 21 juin 2001), les activités de la section et la plaquette tritium (Voir ici).

29 mars 2001 au Service de Radioprotection d’EDF à Paris (rue Joubert).

Monsieur W. Van Heck (ANDRA) remplace J. M. Mure.

La discussion porte sur l’organisation d’une journée 14 C (J. Cl. Barescut), des journées sur les déchets radioactifs et des journées sur l’évolution et la surveillance des rejets radioactifs.

7 juin 2001 – toujours au Service de Radioprotection d’EDF.

La section accueille Denis Buchdahl qui travaille à EDF sur les aspects mesures et instrumentations dans le domaine de la radioprotection.

26-27 septembre 2001 – Journée sur « les déchets radioactifs de l’industrie nucléaire : impact et caractérisation radiologiques », à l’INSTN au Centre de Saclay du CEA.

Un document comprenant le programme, la liste des participant(e)s (160) et tous les résumés est édité (voir détails)

3-4 octobre 2001 – La réunion se tient sur le site de Tournemire près de Saint Afrique dans le Massif Central (Aveyron).

Mr Jean-Claude Barescut chef du Département de Protection de l’Environnement, fait l’accueil.

Dans un tunnel instrumenté, l’IPSN fait des recherches de géologie sur les conditions de stockage.

Le bilan des différentes journées et activités est passé en revue. Mr J. L. Colin (EDF) présente le projet de loi sur la transparence et la transposition de la directive 96/29 sur la radioprotection.

22 janvier 2002 – au Service de Radioprotection d’EDF.

H. Kolodié et N. Dellero quittent la section. Sylvain Saint-Pierre (COGEMA) et Bruno Desnoyers (Transnucléaire) y entrent.

18 avril 2002 – Journée Carbone 14 à Paris (Contributions).

(Voir la plaquette avec toutes les informations et les résumés).

30 mai 2002 au Service de Radioprotection d’EDF à Paris.

Patrick Devin (COGEMA) et Ludovic Vaillant (CEPN) sont accueillis. Il y a eu plus de 100 participants à la journée 14 C. On parle d’une journée sur l’iode.

30 septembre – 1er octobre 2002 – Réunion à Givet avec visite de la centrale nucléaire de Chooz A.

Des modifications sur les missions sont apportées :

- Aval du Cycle : P. Devin

- Aspect chimique des rejets : L. Vaillant

- Gestion des Déchets : Ph. Chino

- Modélisation et calcul d’impact : A. Thomassin

- Management de l’environnement : S. Saint-Pierre

- Radioécologie : J. Cl. Barescut

13-14 novembre 2002 – à l’IRES-CNRS de Strasbourg – Journée sur l’évaluation et la surveillance des rejets radioactifs des installations nucléaires (Contributions)

(voir la plaquette éditée à ce sujet avec les résumés)

24 janvier 2003 à Paris – EDF – Cap Ampère

14 mai 2003 – salon Amphi Pereire (17 ème) Paris

Ph. Hartmann indique qu’il termine son mandat de président.

D. Champion (IRSN) rejoint la section environnement ainsi que Jérôme Guillevic et Fabrice Le Prieur (IRSN Vésinet).

On prépare le congrès SFRP de Montpellier (11-13 juin 2003 - Contributions).

Le bilan des journées de Strasbourg sur la surveillance des rejets des installations nucléaires est très positif.

Septembre 2003 – journée de la section portant sur l’exposition chimique des écosystèmes et du public aux éléments en traces (Contributions).

16-18 octobre 2003 sur le site de stockage de l’Aube et réunion à Colombey-les-Deux Églises

4 février 2004 – Réunion au Vésinet IRSN.

Président de la Section : Jean Claude Barescut (IRSN)

Vice-Président : Thierry Schneider – Philippe Hartmann

Secrétaire : Ludovic Vaillant

Secrétaire Adjoint : Pierre Yves Hemidy

24 juin 2004 à Pont Saint Esprit

Le programme de travail s’avère chargé :

- journées techniques sur la radioactivité naturelle à Marcy-l’étoile (Contributions)

les 22 et 23 septembre 2004,

- préparation d’une demi-journée sur la réglementation environnementale le 21 octobre 2004

à Cap Ampère EDF/St Denis,

- congrès SFRP de Nantes en 2005 (Renseignements),

- congrès IRPA à Paris en 2006 (First Announcement : Voir ici)

… et beaucoup d’autres projets.

En 17 ans que d’informations, d’échanges, de rencontres fraternelles, de visites intéressantes. Soulignons les efforts de toutes celles et de tous ceux qui ont contribué à faire vivre cette section en particulier les 7 présidents. Je ne peux que souhaiter que les jeunes prennent toute leur place et leurs responsabilités.

Il va de soi que des erreurs sont toujours possibles dans un tel calendrier, ne manquez pas de me les signaler ainsi que d’autres informations dont vous pourriez disposer.